The Art of Disney

Bonjour et bienvenue à tous sur The Art of Disney Animation, le blog entièrement dédié aux recherches artistiques des films d'animation Disney ! Créer un long métrage d'animation c'est tout un art! Dessins d'études, peintures, sculptures, story boards, re

11 mars 2009

Pinocchio

  36859882 

 

 

pinocchio_ver7

Si Blanche Neige et les Sept Nains peut être considéré comme le joyaux de l'animation mondiale à sa sortie en 1937, Pinocchio en est indubitablement la parfaite évolution. Walt Disney l'avait bien souligné à l'époque de la sortie (et de l'énorme succès) de son premier film, il était hors de question pour lui de réaliser un Blanche Neige et les Sept Nains 2, malgré les nombreux appels du public pour retrouver leurs héros préférés dans de nouvelles aventures. C'est ainsi que vers la la fin de la production de Blanche Neige et les Sept Nains, le studio mis en chantier plusieurs films en parallèle, tous très éloignés de l'univers de la princesse star. Parmi ces projets on retrouvait Dumbo, Bambi, la séquence de L'Apprenti Sorcier qui finira par donner Fantasia, Peter Pan ou bien encore Alice au Pays des Merveilles. C'est au milieu de ce pot pourri créatif que Pinocchio fit son apparition. 

Walt Disney était très impliqué dans la construction du récit  Bill Tytla était responsable de l'animation de Gepetto  Eric Larson était en charge de l'animation de Figaro

Pinocchio était déjà un projet de longue date lors du début de sa production en 1938. En effet, c'est en 1935, lors d'un voyage en Europe afin de réunir une collection d'ouvrages illustrés qui serviraient d'inspiration aux artistes des studios que Walt Disney découvrit le célèbre conte de Carlo Collodi et en négocia immédiatement les droits d'adaptation. Né à Florence en 1826, Carlos Lorenzini (de son vrai nom) a débuté sa carrière par des articles politiques avant de devenir critique littéraire. Parallèlement  à ses activités journalistiques, il publie des ouvrages à destination du jeune public. C'est en juillet 1881 que débute sous forme de feuilleton la publication de La Storia di un burattino (Histoire d'une marionnette) dans la revue Giornale per i Bambini. Achevée en 1883, l'œuvre comptait au final pas moins de 36 chapitres qui ressortirent sous la forme d'un livre unique sous le titre Le Avventure di Pinocchio. Le succès fut au rendez-vous et l'ouvrage se vendu à plus d'un million d'exemplaires.
Walt Disney commanda une nouvelle version du conte au Printemps 1937 à la scénariste Bianca Majolie afin de raccourcir le récit du livre, bien trop long pour être retranscrit en long-métrage d'animation. La version de Disney s'éloigne de l'œuvre originale sur plusieurs points, supprimant quelques personnages, en valorisant d'autres, lissant de nombreux éléments pour faire rentrer tout cet univers dans le moule des productions Disney. Mais qu'importe car cette version du petit pantin de bois est encore considéré aujourd'hui comme la plus belle jamais réalisée. Et c'est qui fera la force des nombreuses futurs productions des studios, ne jamais se contenter de retranscrire avec précision les œuvres à l'écran. 

Un artiste travaille sur le layout d'un décor  Albert Hurter en plein travail  Etude d'un plan sur un layout géant

La production de Pinocchio débuta officiellement en mars 1938. Mais les difficultés ne tardèrent pas à montrer le bout de leur nez, et après six mois de travail acharné, la première version de l'histoire achevée ne satisfaisait pas Walt Disney. Il décida alors de tout reprendre à zéro. Les dépenses étaient déjà en train de s'accumuler alors que le film n'en était encore qu'à l'étape du storyboard et aux premiers tests d'animation! Dans la seconde version du scénario, le gros changement fut de donner plus d'importance au personnage de Jimminy Cricket qui, dans la première version plus fidèle au roman ne tenait qu'un rôle mineure. Il sera désormais la conscience et le fidèle ami du petit pantin de bois et aura une grande importance dans le déroulement de l'histoire.
Le design de Pinocchio fut confié à Fred Moore, Frank Thomas et Mitl Kahl. Tout d'abord réaliste, le pantin pris peu à peu sa forme définitive grâce aux talents combinés de ces trois artistes. Frank Thomas s'occupait principalement du visage du personnage, Fred Moore (également responsable de l'animation de Crapule) l'humanisa un peu plus et lui offrit des gants blancs, quant à Mitl Kahl il se démenait pour animer convenablement le corps de la marionnette, s'inspirant des mouvements de vrais petits garçons.
Une grosse innovation fit son apparition durant la production de Pinocchio et simplifia grandement le travail des artistes. Walt Disney décida de créer tout les modèles des personnages et véhicules du film en volume. Ces sculptures qui étaient ensuite polies puis peintes permirent aux animateurs de mieux de se rendre compte de l'espace que prenait leur personnage dans les décors, et de pouvoir les visualiser en trois dimensions.

Des acteurs ont été utilisé en référence live pour l'animation  Référence live pour Pinocchio  Référence live pour le Cocher

Le design et l'animation de Jiminy Cricket fut confié à Ward Kimball. Voilà ce que dit plus tard l'artiste sur cette expérience : "A l'origine je dessinais le criquet comme une sauterelle noire, avec des pattes et de longues antennes. A chaque fois que je montais voir Walt, il prenait un air désapprobateur. J'en ai dessiné douze ou quatorze version et j'ai graduellement supprimé tous les appendices de l'insecte." Au final Jiminy ne ressemblait plus vraiment à un criquet mais avait au moins le mérite d'être plus agréable à l'œil!
Le personnage de Geppetto fut confié à Arthur Babitt et Bill Tytla, qui animait également Stromboli. Figaro, un des personnages ajoutés par les scénaristes, fut quant à lui animé par Eric Larson. L'artiste adora s'occuper de ce chaton car il eu toute les libertées sur sa création et son animation, étant un personnage inédit. Après des centaines d'esquisses et d'études du personnage, Eric Larson en fit un des personnages les plus réussis du film. Pour finir, Gédéon fut animé par John Lounsbery (sa première animation de personnage important) et Norman Ferguson, Grand Coquin par Preston Blair et Monstro par Wolfgang Reitherman.
Graphiquement, Pinocchio doit beaucoup au travail de deux grands illustrateurs européens, Gustaf Tenggren et Albert Hurter. Tenggren est arrivé aux studios Disney durant la production de Blanche Neige et les Sept Nains, sur lequel il ne travailla que sur deux séquences. Après avoir participer au Silly Symphonie Little Hiawatha il se penche sur Pinnochio, où il aura une grande influence, en particulier sur les décors. Albert Hurter s'occupa quant à lui des innombrables objets présents dans l'atelier de Geppetto. Comme sur Blanche Neige et les Sept Nains il eu surtout un rôle important dans la stylisation de ces objets, et les créa de A à Z. Ces deux artistes permirent au film d'avoir ce style européen tant recherché par Walt Disney.
 

Des sculpures des personnages servaient de référence pour le modèle animé  Les animateurs se sont servis de maquettes pour plus de réalisme  Un celluloïd de Pinnochio mis en couleurs

Pinocchio sort le 7 février 1940 dans les salles américaines et fut acclamé par le public et la presse. Malgré cela le film n'arriva pas à réitérer l'exploit commerciale de son prédécesseur, en partie à cause du marché européen fermé par la guerre... Avec un budget de 2,6 millions de dollars, Pinocchio ne rapporta pas autant aux studios que prévu et contraint Walt Disney à restreindre le budget de ses futurs productions. Malgré cela, Pinocchio reste un chef-d'œuvre intemporel qui a réussit à gommer tout les défauts de Blanche Neige et les Sept Nains pour nous offrir un film techniquement parfait. Le film a par la suite séduit l'Europe (premier sortie française en 1946) et le monde entier, jusqu'à faire oublier à bon nombre le roman original de Collodi. Le film reçut en 1940 l'Oscar® de la meilleure chanson pour Quand on prie la Bonne Etoile (qui deviendra très vite l'hymne de Disney) écrite par Ned Washington et composée par Leigh Harline et un second pour la partition musicale signé Paul Smith.

 

Recherches de Gustaf Tenggren :

Gustaf Tenggren - Pinocchio 20

Gustaf Tenggren - Pinocchio 21

Gustaf Tenggren - Pinocchio 22

Gustaf Tenggren - Pinocchio 02

Gustaf Tenggren - Pinocchio 03

Gustaf Tenggren - Pinocchio 04

Gustaf Tenggren - Pinocchio 06

Gustaf Tenggren - Pinocchio 07

Gustaf Tenggren - Pinocchio 08

Gustaf Tenggren - Pinocchio 09

Gustaf Tenggren - Pinocchio 10

Gustaf Tenggren - Pinocchio 11

Gustaf Tenggren - Pinocchio 12

Gustaf Tenggren - Pinocchio 13

Gustaf Tenggren - Pinocchio 01

Gustaf Tenggren - Pinocchio 14

Gustaf Tenggren - Pinocchio 05

Gustaf Tenggren - Pinocchio 15

Gustaf Tenggren - Pinocchio 16 01Gustaf Tenggren - Pinocchio 16 02

Gustaf Tenggren - Pinocchio 17

Gustaf Tenggren - Pinocchio 18

Gustaf Tenggren - Pinocchio 19

Gustaf Tenggren - Pinocchio 23

Gustaf Tenggren - Pinocchio 24

 

Autres recherches graphiques :

vlcsnap_380218    vlcsnap_380298    vlcsnap_380388

vlcsnap_380719    vlcsnap_381591    vlcsnap_381622

vlcsnap_381646    vlcsnap_381677    vlcsnap_381712

vlcsnap_381739    vlcsnap_382086    img072

vlcsnap_382747    vlcsnap_382814o    vlcsnap_382843

vlcsnap_382879    vlcsnap_382914    vlcsnap_383024

vlcsnap_383053    vlcsnap_383304    vlcsnap_383363

vlcsnap_383496    vlcsnap_383643    vlcsnap_383691

vlcsnap_383713    vlcsnap_383810    vlcsnap_383877

vlcsnap_383907    vlcsnap_383984    vlcsnap_384075

vlcsnap_384476    vlcsnap_384755

o

Model sheets :

model106_big    Tunney_20Pin_20Mod_20Sht_02    16828128

Gepetto_20sm    f03161_01    model108_big

model109_big    model110_big    model107_big

model111_big    concept06_big    Strombol_20sm

concept01_big    concept02_big    concept03_big

concept04_big    Pinocchio 1   concept05_big

 

Décors de production :

img268

img065

img066

img067

img075

img071 02

 

storyboards :

01

 

Posté par Cobain59 à 11:00 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2008

Blanche Neige et les Sept Nains

Blanche-Neige-et-les-Sept-Nains-03

Affiche américaine 1937

Il était une fois un producteur de cartoons qui désirait créer quelque chose d'inédit dans le monde de l'animation, quelque chose de grand... C'est en 1934 que Walt Disney commença à parler de son projet de long métrage d'animation à ses artistes, il choisit  pour cela d'adapter le merveilleux conte des frères Grimm, Blanche Neige et les Sept Nains. Cela faisait longtemps que Walt Disney voulait adapter ce conte à l'écran. En 1916, il découvrit au cinéma une version muette du conte avec Margerite Clark dans le rôle de Blanche Neige. C'était le premier film qu'il vit au cinéma et celui-ci le marqua à jamais.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, Blanche Neige et les Sept Nains n'est pas le premier long métrage d'animation jamais réalisé pour le cinéma. En 1917 le cinéaste argentin Quirino Cristiani réalisa El Apostol (L'Apôtre), un long métrage d'animation entièrement réalisé en papiers découpés. Il réitéra l'expérience un an plus tard avec Sin Dejar rastros réalisé avec la même technique. Plus tard, en 1926, la réalisatrice allemande Lotte Reiniger signa Les Aventures du Prince Achmed, un long métrage d'animation en ombres chinoises. Blanche Neige et les Sept Nains est donc le quatrième long métrage d'animation à voir le jour mais le premier réalisé en animation traditionnelle (décors peints et celluloïds).

snow_w11  snow_w12  snowwh10
De g. à d. : un artiste en pleine création d'un décor - une jeune femme repasse un dessin à l'encre sur un celluloïd
- certaine scènes du film ont été tourné avec de vrais acteurs afin que les animateurs s'inspirent de leurs mouvements.

Blanche Neige et les Sept Nains n'aurait pas put voir le jour sans les nombreux courts métrages des studios et en particulier ceux de Mickey Mouse. De 1922 à 1934 les studios Disney n'ont cessé de grandir et leurs réalisations de gagner en popularité. Le succès triomphal de la petite souris permit à Walt Disney de gagner en crédibilité dans le milieu du cinéma hollywoodien mais également de remplir les caisses des studios. Quand la rumeur courut que le producteur de cartoons désirait réaliser un long métrage d'animation beaucoup le prirent pour un fou. Certain disaient que les gens ne supporteraient de rester 1h30 devant un cartoon, d'autres prétendaient que le public aurait mal aux yeux à cause des couleurs vives (à l'époque la couleur était uniquement réservé aux cartoons dont la durée ne dépassait guère les dix minutes). Malgré l'avis mitigé de certains, Walt et son équipe se mirent au travail afin de créer le film le plus ambitieux jamais crée au sein des studios Disney.
La première équipe à plancher sur le film se mis en place début août 1934. Constituée de quelques scénaristes et dessinateurs, l'équipe se trouvait dans une pièce juste à côté du bureau de Walt Disney, afin que celui-ci puisse venir les voir quand bon lui semblait. Il les avait convoqué un soir pour leur faire part de son projet, et leur raconta tout le film avec un grand enthousiasme. Très peu de personnes étaient au courant du projet aux studios, Walt avait certainement peur des fuites, un autre studio pouvait très bien préparer un long métrage d'animation en secret afin de le doubler.

foto06w  foto1410  foto0910
De gauche à droite : Les animateurs prennent des cours de physique - deux artistes en plein travail d'animation
- certain décors furent réalisé en maquette afin de mieux les retranscrire sur le papier

Les moyens mis en place pour la réalisation de Blanche Neige et les Sept Nains furent considérables. Le budget conséquent (1 500 000$) fit véritablement exploser les comptes de l'entreprise! Les effectifs furent également revus à la hausse, le personnel passa ainsi de 200 à plus de 800 employés! Mais ces chiffres qui font tourner la tête ne sont pas anodins, Walt Disney a vraiment tout fait pour que son film soit le plus beau jamais crée. Les courts métrages furent une nouvelle fois très utiles afin de tester les différentes techniques et effets spéciaux qui seront utilisés dans le long métrage. Le court métrage le plus marquant de cette période fut le Silly Symphonie The Old Mill sorti en 1936. On y retrouve l'utilisation de la toute nouvelle caméra multiplane spécialement crée pour la réalisation de Blanche Neige et les Sept Nains. Cette caméra a comme particularité d'être composée de plusieurs étages comportant chacun un plateau de verre où l'on pose une partie du décor afin de créer un effet de profondeur. Les premiers plan étaient ainsi disposés très proches de l'objectif et les arrières-plans plus éloignés.
Pour créer Blanche Neige et les Sept Nains, Walt se devait également d'améliorer la formation de ses artistes. Un certain nombre d'entre eux prirent ainsi des cours du soir directement aux studios afin d'étudier en profondeur les mouvements du corps humain et des objets. Et les résultats furent spectaculaires! En seulement quelques mois la qualité d'animation des courts métrages évolua à pas de géant et la préparation de Blanche Neige et les Sept Nains pouvait enfin prendre son envol. Pour se rendre compte de cette évolution il suffit de regarder la différence de réalisme entre le personnage féminin de La Déesse du Printemps sorti en 1934 et le personnage de Blanche Neige. On ne peut pas croire que seulement trois années les séparent! L'animation de la première a l'air toute molle, sans articulation en ne tenant pas compte de la gravité ou du mouvement du drapé. Les progrès entre ces deux personnages sont tout simplement extraordinaires.

swrevi10  newspa10  foto1910
De gauche à droite : La Déesse du Printemps (1934) - la voix originale de la Reine/Sorcière : Lucile La Verne
- un cel terminé sur un décor, les cels sont toujours peints à l'envers afin de ne pas dépasser sur les traits à l'encre

Le style graphique de Blanche Neige et les Sept Nains se rapproche beaucoup des illustrations européennes de la fin du XIXème, début du XXème siècle. Pour arriver à ce rendu si particulier les studios Disney firent appel au dessinateur suisse Albert Hurter. Ce dernier fut engagé en 1932 et travailla sur tout les aspects visuels du film, que ce soit les personnages ou les décors. L'illustrateur Gustaf Tenggren influença également beaucoup le style graphique du film. Qui de mieux que deux grands artistes d'origine européenne pour adapter un conte des frères Grimm!
Les premières scènes animées furent terminé début 1936. Grâce au procédé de rotoscopie crée spécialement pour le film, il était possible de reprendre les mouvements d'un acteur afin de les transposer en animation. Ce procédé permit de gagner en réalisme et ne pouvait rendre les personnages du long métrage que plus crédible. La plupart du temps les dessins obtenus avec ce procédé ne servaient que de référence, il était rare que les animateurs les utilise tels quel pour un personnage.
Grâce à ce film de jeunes artistes fraîchement arrivés aux studios purent également faire leur preuves. Ce fut le cas par exemple de Joe Grant qui travailla sur le design de la reine et de la sorcière. Son travail exceptionnel sur ce personnage ainsi que sur Pinocchio lui permirent d'évoluer et de s'occuper par la suite du scénario de Dumbo. Wolgang Reitherman quant à lui eu l'opportunité d'animer un personnage complexe en s'occupant du miroir magique.

foto0110  300px-10  waltli10
De gauche à droite : un artiste peaufine un dessin du storyboard - Walt Disney présentant les sept nains
- Walt Disney et sa femme lors de l'avant-première au Carthay Circle Theater de Los Angeles le 21 décembre 1937

Après trois années remplies de craintes et de doutes (tout l'argent des studios était parti dans ce projet), la production de Blanche Neige et les Sept Nains était terminée. Le film fut présenté en avant-première le 21 décembre 1937 au Carthay Circle Theater de Los Angeles. Toute les grandes pontes d'Hollywood se déplacèrent pour découvrir l'œuvre majeure d'un homme que l'on considérait déjà comme hors du commun. Les spectateurs (amis comme détracteurs) furent tous éblouies par le film, beaucoup ressortirent de la salle complètement estomaqués. Les critiques furent également unanimes, Walt Disney avait signé avec Blanche Neige et les Sept Nains son plus grand chef-d'œuvre! Ce dernier prouva ainsi qu'il était possible de réaliser un long métrage en animation qui soit aussi épique, drôle et émouvant qu'un film live.
Le film fut récompensé par l'Oscar de la meilleure musique et Walt Disney reçut un Oscar d'honneur accompagné de sept petits Oscars (symbolisant les sept nains) pour son travail sur Blanche Neige et les Sept Nains qui permit à l'animation d'atteindre des sommets.
Six mois après la sortie du film, les dettes des studios étaient épongés avec un bénéfice net de plus de deux millions de dollars! Avec cet argent Walt Disney construit ses nouveaux studios d'animation sur Buena Vista Street à Burbank...

 

Recherches graphiques des personnages :

il_etait_une_fois_walt_disney2_02

 

Le Prince vu par Ken Anderson :

andersonprince3

andersonprince2

andersonprince1

 

La Sorcière et la Reine vu par Joe Grant :

img266_02_02

img349

aam2_02

h5_1__02
h6_1__02

 

Décor de la chaumière (études préliminaires, layout et décor final) :

15668972

img353

img352

img351

 

Autres études préliminaires :

img358

img359

15668710

15668725

15668836

15668998

img354

img365

img091_petit

 

Dessins de Gustaf Tenggren :

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 01

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 02

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 03

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 04

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 05

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 06

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 07

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 08

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 09

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 10

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 11

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 12

 

Storyboards :

Snow_20white_20dwarfs_204_20sm

Snow_20white_20Roto2sm

Snow_white_Roto1sm

img361

img360

15668692

15668745

15668761

15668786

15668795

15668847

15668868

15668886

15668944

15668985

15669028

15669046

15669062

15669078

15669101

15669113

15669126

 

Recherches personnages :

Blanche Neige :

PDVD_183

PDVD_184

PDVD_185

PDVD_186

PDVD_187

PDVD_188

PDVD_196

PDVD_197

PDVD_198

PDVD_199

PDVD_200

PDVD_201

PDVD_202

PDVD_204

PDVD_205

il_etait_une_fois_walt_disney2

PDVD_206

PDVD_207

PDVD_208

PDVD_209

PDVD_210

PDVD_223

PDVD_225

 

Les nains :

PDVD_235

PDVD_236

PDVD_237

PDVD_238

PDVD_239

PDVD_240

PDVD_243

PDVD_244

PDVD_245

PDVD_246

PDVD_247

PDVD_269

PDVD_272

PDVD_278

PDVD_288

PDVD_289

PDVD_290

PDVD_291

PDVD_292

PDVD_296

PDVD_297

PDVD_306

PDVD_312

PDVD_313

PDVD_314

PDVD_318

PDVD_324

PDVD_325

PDVD_327

PDVD_328

PDVD_334

PDVD_335

PDVD_336

PDVD_343

PDVD_344

PDVD_348

PDVD_356

PDVD_357

PDVD_359

PDVD_360

PDVD_361

 

La Reine :

PDVD_367

PDVD_368

PDVD_369

PDVD_374

PDVD_375

PDVD_376

PDVD_382

PDVD_383

PDVD_384

PDVD_387

img34910

PDVD_388

PDVD_389

PDVD_392

PDVD_393

PDVD_394

 

La Sorcière :

PDVD_396

PDVD_397

PDVD_398

PDVD_399

PDVD_400

PDVD_401

PDVD_402

PDVD_403

PDVD_405

PDVD_406

PDVD_407

PDVD_408

PDVD_409

PDVD_410

PDVD_411

PDVD_417

PDVD_418

PDVD_422

PDVD_427

 

Le Prince :

PDVD_436

PDVD_437

PDVD_438

 

Les oiseaux :

PDVD_462

PDVD_463

PDVD_464

PDVD_465

PDVD_466

PDVD_467

PDVD_469

 

Décors :

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

02 août 2007

Gustaf Tenggren

 

Gustaf-Tenggren-02

 

Illustrateur de profession, Gustaf Tenggren eut une grande influence artistique sur les premiers longs métrages des Walt Disney Animation Studios. Walt Disney avait comme objectif à cette époque de donner vie aux contes de fée en s'inspirant principalement des livres illustrés européens. Qui de mieux que Gustaf Tenggren, alors reconnu pour ses superbes illustrations des contes des frères Grimm, pour faire le pont entre l'Art de l'illustration et celui de l'animation !

Aron le père de Gustaf Tenggren   Augusta la mère de Gustaf Tenggren

Né le 3 novembre 1896 à Magda, une petite commune située dans l'ouest de la Suède, Gustaf était l'avant dernier d'une famille de sept enfants. Son père, Aron, était peintre décorateur et son grand-père, Johan, peintre et sculpteur sur bois, comme Geppetto. En 1898, les revenus à la campagne se faisant trop insuffisants, la famille Tenggren déménage plus au sud dans la ville de Göteborg. Ils habitent alors un minuscule appartement d'une pièce. Peu de temps après leur arrivée naît Gunar, le petit dernier de la famille. Afin de pouvoir nourrir toute sa famille, le père de Gustaf part tenter sa chance en Amérique. Gustaf passa ainsi une bonne partie de son enfance avec un père absent. Son parcours scolaire débute par deux années dans une école de Magra, où il passe également ses été. Il était très proche de son grand père à cette époque, ce qui eu une grosse influence sur le choix de son futur métier. Obligé de subvenir aux besoins de sa famille, le jeune Gustaf travaille comme coursier mais aussi comme apprenti dans une boutique de lithographie. A l'âge de 13 ans, il obtient une bourse d'étude et s'inscrit à l'école des Arts et Métiers de Göteborg. Gustaf acquiert ensuite une solide formation artistique à l'école d'Art Valand de Göteborg. Il obtient ses premières commandes alors qu'il est encore étudiant. On lui demanda notamment de réaliser des portraits, ou bien encore de peindre les décors du théâtre Stora Teatern. Dès 1918, il publie ses premières illustrations de contes de fées. Deux ans plus tard, il émigre aux États-Unis, à Cleveland, où vivent ses deux soeurs aînées. Il travaille pour un studio de photographie, puis réalise des illustrations pour le Cleveland Plain Dealer et des dessins de mode pour un grand magasin. Tenggren participe également à de nombreuses expositions. En 1927, son premier livre illustré publié en Amérique, Small Fry and The Winged Horse, écrit par Ruth Campbell, reste l'une de ses plus belles réalisations.

Gustaf Tenggren vers l'âge de 20 ans   Gustaf Tenggren vers 1920

En 1935, Gustaf déménage à Los Angeles, Walt Disney venant de l'engager comme directeur artistique. Il crée ses premiers dessins et aquarelles pour deux Silly Symphonies, Hiawatha le Petit Indien (1937) et Le Vieux Moulin (1937). Il rejoint également l'équipe de production de Blanche-Neige et les Sept Nains sur laquelle il travaille trois ans. Son influence reste assez limité sur le film mais son style donna à la production un regain de vitalité. Il fut ainsi d'un grand secours sur l'aspect visuel des scènes dans la forêt, la maison des nains et le repère de la Sorcière. Walt Disney lui confie ensuite la réalisation des différentes affiches du film, ainsi que celle d'un album illustré dérivé du film. Ses illustrations, éloignées du graphisme final du film, sont plus proches des Trolls de John Bauer, et possèdent beaucoup de charme. C'est sur Pinocchio que Gustaf Tenggren montra toute l'étendue de son talent. Il peint plusieurs dizaines d'aquarelles et d'esquisses préparatoires afin de fixer l'ambiance générale du film. Son travail magnifique sert d'inspiration principale aux départements layout et décors.
En 1938, il collabore à la conception du court métrage Le Vilain Petit Canard, oscar du meilleur court métrage, puis pour Fantasia, participe à l'élaboration de la séquence Une nuit sur le mont Chauve. Avant de quitter les studios Disney en janvier 1939, il peint plusieurs études préliminaires pour la forêt de Bambi. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Gustaf Tenggren n'apparaît dans aucun des génériques des films auquel il a contribué, un comble quand on voit l'influence qu'il a eu sur certaines productions !

Gustaf et sa femme Molle   Gustaf accompagné de ses deux enfants

Entre 1942 et 1962, la célèbre maison d'édition Golden Books publie vingt-huit livres pour enfant illustrés par Gustaf Tenggren. Mais ses illustrations, souvent influencées par le style Disney, ne possèdent pas le charme de son travail sur Pinocchio. En novembre 1956, Tenggren signe l'illustration de couverture du magazine Saturday Evening Post, qui représente Walt Disney assis sur un train, entouré des personnages de ses films. Durant les dernières années de sa vie, il se consacre à la peinture. Gustaf Tenggren disparaît le 9 avril 1970, d'un cancer du poumon à l'hopital de West Southport, dans l'état du Maine. Sa femme Molle décède douze ans plus tard, en 1982. Avant de mourir, Molle avait fait don des dessins et peintures de son mari à l'université de Minneapolis, dans le Minnesota, où il rejoint la collection Kerlan, une des plus grandes collections au monde de littérature pour enfants. Son Art est désormais protégé et éternel.

 

Hiawatha, le Petit Indien (1937) :

982937993_7f3ae20f26_b

 

Le Vieux Moulin (1937) :

tenggoldmill (1)

982938057_bb52179c3e_b

982938239_709ba431f8_b

Diane2

OldMill+1546+DSC_3982b+5_980

img775 01

img775 02

img775 03

img776

img777 01

img777 02

img777 03

img777 04

img777 05

img778

 

Blanche Neige et les Sept Nains (1937) :

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 01

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 02

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 03

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 04

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 05

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 06

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 07

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 08

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 09

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 10

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 11

Gustaf Tenggren - Blanche Neige et les Sept Nains 12

 

Pinocchio (1939) : 

Gustaf Tenggren - Pinocchio 20

Gustaf Tenggren - Pinocchio 21

Gustaf Tenggren - Pinocchio 22

Gustaf Tenggren - Pinocchio 02

Gustaf Tenggren - Pinocchio 03

Gustaf Tenggren - Pinocchio 04

Gustaf Tenggren - Pinocchio 06

Gustaf Tenggren - Pinocchio 07

Gustaf Tenggren - Pinocchio 08

Gustaf Tenggren - Pinocchio 09

Gustaf Tenggren - Pinocchio 10

Gustaf Tenggren - Pinocchio 11

Gustaf Tenggren - Pinocchio 12

Gustaf Tenggren - Pinocchio 13

Gustaf Tenggren - Pinocchio 01

Gustaf Tenggren - Pinocchio 14

Gustaf Tenggren - Pinocchio 05

Gustaf Tenggren - Pinocchio 15

Gustaf Tenggren - Pinocchio 16 01Gustaf Tenggren - Pinocchio 16 02

Gustaf Tenggren - Pinocchio 17

Gustaf Tenggren - Pinocchio 18

Gustaf Tenggren - Pinocchio 19

Gustaf Tenggren - Pinocchio 23

Gustaf Tenggren - Pinocchio 24

 

Bambi (1942) :

Gustaf Tenggren - Bambi 01